Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
khamylle-abel-delalande.over-blog.com

Ô toi que je ne connais pas

Ô toi que je ne connais pas

Ô toi que je ne connais pas
toi qui m'est étranger
toi qui abrite mes songes
approche-toi de l'eau
où l'humanité se réverbe
et descend le long vertige des brumes
que je puisse te regarder
sans prétendre changer ton rêve
que je puisse façonner l'ombre qui te guette
et modeler le cœur qui te guide
ô toi dont la source est le fruit du désert
je te chercherai
où que sera ton destin
et je dessinerai sur ton âme
les seins fragiles de la liberté.
 

in Marchands d'orage

Mars 2019 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article